MINUTE

En vente cette semaine

cliquez sur l'image

Minute 2810
A+ A A-

La 8e circonscription du Var réservée à Pierre Jugy

Pierre Jugy aurait préféré que l’information soit rendue publique le plus tard pos­sible. En tout cas après la présidentielle durant la­quelle il n’a pas l’intention de s’impliquer, ce qui irrite quelque peu au FN. Comme le dit un élu varois du Front national : « Il veut le beurre, l’argent du beurre et le soutien de la crémière. »
Car le maire (divers droite) de Tourtour a sollicité et obtenu, sur la recommandation du maire de Fréjus David Rachline, le soutien de la crémière, à savoir Marine Le Pen, pour être le candidat soutenu par le Front national dans la 8e circonscription du Var, celle de Draguignan. Elle se trouve être par­mi les vingt meilleures circonscriptions de France pour le FN selon l’étude réalisée par le parti sur les 539 circonscriptions métropolitaines. La 8e du Var est une circonscription gagnable.
En 2012, Pierre Jugy avait connu son heure de gloire médiatique en prenant la tête de l’un des mouvements d’oppo­sition à l’exploration du gaz de schiste dans le département. Il avait même me­nacé de boycotter l’organisation de l’élection présidentielle dans sa commu­ne. Puis il s’était porté candidat aux élections législatives. En candidat libre. « Sans aucune étiquette partisane ». Dans le village dont il est maire depuis 2008, il avait fait un tabac : 46,77 % des voix !
Hélas, Tourtour compte moins de 500 ha­bitants. Dans la circonscription, son score avait été moins flamboyant. « La voix du Haut Var et de la Dracénie » – son slogan de campagne – n’avait été entendue que par 3,52 % des électeurs. Pour le second tour, il n’avait pas délivré de consigne de vote. Ni, manifeste­ment, fait voter en sous-main pour le FN puisqu’à Tourtour, les électeurs avaient donné sept points de moins au candidat FN (15,3 %) que l’ensemble du territoire (22,45 %).
Mais depuis, les scrutins se sont succédé et le Front national y a fortement progressé. Aux européennes de 2014, Jean-Marie Le Pen y est arrivé en tête avec plus de 30 % des voix. Aux départementales de mars suivant, le binôme frontiste s’est hissé à 45,19 %. Et à la fin de l’année, la liste conduite par Marion Maréchal-Le Pen pour les élections régionales n’y a été devancée au second tour par celle de Christian Estrosi que d’une seule voix ! 152 voix à 151 ! Et dans la circonscription, Marion Maréchal a recueilli 30 082 voix, soit 52 % des suffrages ! Est-ce cela qui l’a déci­dé ? Sensible aux « réseaux personnels » que Pierre Jugy affirme avoir tissés, le FN lui a donc réservé la circonscription. Le maire de Tourtour deviendra-t-il député ?
La dernière fois que l’on a parlé de Tourtour, c’était lors de la mort du pein­tre et sculpteur Bernard Buffet, qui s’y était retiré et y avait mis fin à ses jours. La fois d’avant, c’était en… 973. Le comte Guillaume de Provence, dit le Libérateur, y avait battu les Sarrasins, bataille décisive qui allait entraîner leur départ de Provence. La tour de Grimaud ou tour Grimaldi, qui surplombe le village et date du XIIe siècle, aurait d’ail­leurs été érigée pour célébrer cette victoire. En 2015, la foudre l’endommagea. David Rachline préleva 6 500 eur­os sur sa réserve parlementaire de sénateur pour aider la commune à la restaurer.
Nous avons essayé de joindre Pierre Jugy à plusieurs reprises. Nous nous som­mes assurés qu’il avait eu nos messages. Nous attendons toujours qu’il nous rappelle pour parler de cette élection législative. Et de la présidentielle qui précède…   
A. V.

Les derniers numéros

Minute 2810
Minute 2809
Minute 2808
Minute 2807
Minute 2806

A découvrir

936_Page_01.jpg

Recevoir les infos et promos

tous-les-numeros

pub1

Suivez-nous

© 2012-2013 - ASM - Tous droits résérvés

Connexion ou Enregistrement

Identification